Plantes d'intérieur

Les plantes d'intérieur


Le soin à apporter aux plantes d'intérieur n'est pas le même selon les saisons. En automne comme en hiver, les parasites cherchent la chaleur et la nourriture qui manque à l'extérieur. Les plantes d'intérieur deviennent ainsi particulièrement vulnérables. L'air sec, dû au chauffage, est propice aux parasites tels que les thrips, les araignées rouges ou les psylles et les aleurodes. Les plus répandus (les cochenilles et les pucerons) se développent vite avec les courants d’air et l’absence d’ennemis naturels.

 

Mes plantes d'intérieur en automne

Avec l'arrivée de l'automne et de l'hiver, la croissance des plantes d'intérieur s'arrête et leurs feuilles changent de couleurs. Il est important de les préparer à cette saison la lumière est moindre pour les aider à passer un hiver serein.

Ainsi, à l'automne il est utile de :
  • rempoter les plantes d'intérieur qui ont beaucoup poussé pendant l'été,
  • changer le tuteur pour un plus grand s'il s'agit d'une plante grimpante,
  • désinfecter les pots de terre cuite inutilisés,
  • réduire les arrosages et limiter les apports d’engrais,
  • rentrer les plantes fragiles avant tout risque de gel en les plaçant près des fenêtres, loin des radiateurs qui commencent à chauffer, maintenir l’atmosphère humide par des pulvérisations d’eau.

 

Mes plantes d'intérieur en hiver

L'hiver arrivant, il faudra penser à :
  • réduire les arrosages mais poursuivre les pulvérisations d’eau, de préférence non calcaire, pour humidifier l’atmosphère autour des plantes,
  • nettoyer régulièrement les grandes feuilles des plantes vertes avec un lustrant,
  • surveiller les éventuelles attaques de cochenilles,
  • ne plus apporter d'engrais, les plantes risquent de s'étioler par manque de lumière,
  • dorloter les potées fleuries,
  • inspecter le revers des feuilles et traiter contre les éventuels parasites.

Des conseils pour des plantes d’intérieur en pleine forme

L'utilisation de ces produits de soin demande une bonne pratique, raisonnée et intelligente.
Pour cela, il faut :
  • respecter les usages mentionnés sur l'emballage,
  • utiliser des conditionnements adaptés aux plantes d'intérieur (petit aérosols de 200 ml) et des systèmes de dosage adaptés (bâtonnets) afin de diminuer le risque applicateur en n'ayant aucun contact avec la substance active,
  • respecter les doses prescrites car l'excès de produit ne rend pas le traitement plus performant,
  • optimiser la pulvérisation lors du traitement (pour les insecticides, vaporiser de fines gouttelettes et traiter le revers des feuilles, les tiges....),
  • ne jamais jeter les restes de produit dans le tout-à-l’égout. Les produits non utilisés doivent être remis à une déchetterie spécialisée.

A savoir : Les cochenilles, même détruites, restent légèrement collées à la feuille. Il suffit de passer un chiffon sur la feuille quelques jours ou 1 semaine après le traitement.